Témoignages

VBrunelle

Virginie Brunelle

 Le programme de danse, profil création, de l’UQAM, m’a donné la chance d’expérimenter les réalités du métier de chorégraphe. J’ai eu le privilège de rencontrer des professeurs qui m’ont profondément inspirée; des modèles d’expérience et de réussite. Mon parcours à l’UQAM m’aura permis non seulement de développer mon écriture chorégraphique mais également d’approfondir ma réflexion sur la signifiance du mouvement.

MarieBland

Marie Béland

Le Département de danse de l’UQAM a été le terreau des rencontres les plus déterminantes de mes premières années de carrière.

CatherineGaudet

Catherine Gaudet

Les connaissances acquises grâce à ma formation au Département de danse de l’UQAM m’ont permis de développer un regard lucide et critique sur le milieu de la danse contemporaine en général, et m’ont solidement outillée pour comprendre, approfondir et défendre mon travail de création. Le soutien, la compétence et la rigueur des professeurs et du personnel du département, de même que le réseau de danseurs et de chorégraphes passionnés, rencontrés notamment au cours de mes études à l’UQAM, me permettent aujourd’hui d’évoluer activement dans le milieu et de croire en ma capacité à penser et repenser ma pratique.

DanieleDesnoyers

Danièle Desnoyers

Je n’ai pas étudié la danse, j’ai choisi la danse. J’ai cherché à mieux comprendre cet art dans toutes ses ramifications, dans toute sa spécificité. Je me souviens d’une avidité d’apprendre, de découvrir par moi-même. C’était bien là la différence; je me donnais l’impression d’apprendre par moi-même, de choisir ma propre orientation. La danse, oui, mais aussi la création sonore, l’improvisation en théâtre, l’histoire de la musique, l’histoire de l’art. Des liens qui sont encore aujourd’hui omniprésents dans ma pratique.  À travers ses quelques années, il y a aussi eu toutes ces mains tendues. Je ne pourrais oublier ma rencontre avec des artistes marquants; les Jean-Pierre Perreault, Jeanne Renaud, Daniel Léveillé, Michèle Febvre, leurs regards, leurs précieux dialogues. Et toutes ces amitiés qui ont ajouté le rire à la peur du lendemain.

AudreDunn

Audrey Dunn, Interprète et enseignante
Baccalauréats interprétation et enseignement

« CORPS DANSANT, CORPS PENSANT », c’est bien là que le département de danse de l’UQAM inscrit une différence dans les formations universitaires qu’il offre. Pour nourrir le corps créatif, interprétatif et technique, le mouvement dansé, improvisé ou somatique,  le développement cognitif et celui de la pensée habitent une place indéniable à toute formation en danse.

Réel tremplin professionnel, ses formations permettent un accomplissement personnalisé aux  besoins de formation de chacun

De cohorte en cohorte, le département de danse de l’UQAM est un vrai legs d’expériences transmises et dispensées par les nombreux chorégraphes, interprètes et enseignants de grands noms qui guident et dirigent cette intégrale formation.

ChantalLamirande

Chantal Lamirande, chorégraphe et enseignante

«La maîtrise : c'était d'abord un désir de ressourcement, qui s'est avéré fructueux sur les plans intellectuel, créatif et professionnel. La maîtrise m'a permis de donner un élan à ma carrière chorégraphique et d'enseignement. L'enthousiasme des professeurs, du personnel et des collègues que j'ai eu le privilège de côtoyer a été hautement communicatif !»

Photo : Norman [n] Marcy

JSLourdais

Jean-Sébastien Lourdais, chorégraphe

Lors de mon passage à l'UQAM, entre 1997 et 2001, ce fut la découverte et l'émerveillement liés à de nouvelles rencontres, des explorations inhabituelles, la possibilité de me retrouver dans mon langage corporel. L'UQAM fut un bel apprentissage pour acquérir un maximum de connaissance de soi.

MyriamTremblay

Myriam Tremblay, BA danse, MA danse, CMA Laban/Bartenieff

« C’est grâce à la rigueur et la diversité de l’enseignement offert par le Département de danse de l’UQAM que je peux aujourd’hui travailler dans le milieu professionnel de la danse contemporaine à Montréal autant comme enseignante, répétitrice, chorégraphe et interprète. Le Département de danse m’a également permis de réaliser une maîtrise en interprétation à travers laquelle les enjeux théoriques et pratiques m’ont amenée à m’interroger sur les qualités expressives et techniques du mouvement, notamment par la création d’outils d’interprétation précis. »

Photo : Richard-Max Tremblay

[Vers le haut]