Bannière Faculté des arts Département de danse

Samedi 21 octobre 2017 | Tribune 840: Que fait la scène à la gigue ?

Le Département de danseprésente Tribune 840 n°41
Que fait la scène à la gigue ?

Invité(e)s : Mario Boucher , Pierre Chartrand , Lük Fleury , Menka Nagrani
Animation : Antoine Turmine

Tribune840 n41 afficheLa gigue est une pratique traditionnelle issue d’une forme de relation à la musique. Cette relation s’effectue, selon le style du gigueur et sa technique, à la fois au niveau du geste - principalement à partir de jeux de pas - et au niveau rythmique. Il faut en effet faire la distinction entre la technique et le style. On identifie la technique à la méthode et à une certaine compréhension de la musique et du corps dans leur dialogue. C’est cette technique qui est transmisse à travers les pas et qui fait partie intégrante de ce que l’on nomme la tradition. Bien que très lié à la technique, le style de gigue s’inscrit plutôt dans une manière de faire et se manifeste à travers les dispositions du corps dans l’espace et dans le temps. Encore aujourd’hui, on reconnaît les influences d’un gigueur ou d’une gigueuse à travers le style de plusieurs artistes. On dira que « l’on reconnaît l’élève de… », « il vient des… » ou « qu’il gigue comme… ». Ainsi, comme bien des pratiques, l’esthétique des pas, du corps et ce qui finalement forme le style du gigueur lui viennent à la fois de ses expériences personnelles et de la tradition du groupe auquel il appartient. On conviendra alors de toute l’importance du contexte sur la pratique et sur le rôle que prend alors la danse.

D’où la question de cette Tribune 840 : Que fait la scène à la gigue ? Car avec l’ouverture sur le monde et les mutations de la scène (dans ses frontières avec le spectateur); les contextes et les pratiques de la gigue changent et évoluent dans de nouvelles directions. De nouvelles orientations artistiques ont su ainsi modifier le sens et la fonction de la gigue sur scène et ont dès lors eu une incidence sur sa pratique hors scène. À tout le moins, ces changements, avec du recul, nous apparaissent aujourd’hui beaucoup plus visibles. Dans tous les cas, la question se pose puisqu’avec des évènements comme la Biennale de gigue contemporaine ou encore le OFFBigico, le milieu semble s’être doté de contextes scéniques (par l’évènement) où il se permet de s’amuser à jouer sur les codes et limites issus de sa pratique pour mieux comprendre la matière avec laquelle il joue et crée du sens.

Tribune 840 n°41
Que fait la scène à la gigue ?
Samedi 21 octobre
14h à 16h
Théâtre Aux Écuries
7285 Rue Chabot (métro Fabre)