Bannière Faculté des arts Département de danse

Lundi 29 mai | Présentation orale des projets de mémoire de maîtrise

Le lundi 29 mai 2017 aura lieu la présentation orale des projets de mémoire de maîtrise de Marcela Ponce Valades, Deborah Dunn et Andrew Turner.

Cet exercice oral s’inscrit dans le cadre du cours DAN8005 : Séminaire d’intégration, étape finale avant la réalisation de la recherche ou de la création.
Chaque présentation de 20 minutes sera suivie d’une période d’échanges de 10 minutes.

Marcela Ponce Valades
Sous la direction de Sylvie Fortin
Titre : L’expérience de la méthode Feldenkrais comme inspiration pour la création chorégraphique.

Résumé : La recherche-création de Marcela Ponce porte sur l’utilisation de la méthode Feldenkrais comme source d’inspiration pour la création chorégraphique. Elle naît du souhait de partager dans une forme chorégraphique des expériences somatiques singulières et significatives vécues dans la pratique de cette méthode d’éducation somatique. Sa question de recherche est : comment un processus chorégraphique pourrait-il utiliser et garder dans la pièce finale la nature somatique de l’apprentissage de la méthode Feldenkrais qui a initié le projet chorégraphique ?

Deborah Dunn
Sous la direction de Marie Beaulieu
Titre : Le traitement de l’affliction dans Alibi (2001) de Meg Stuart

Résumé : Ce mémoire porte sur les dimensions politique et esthétique de l'affliction à travers l’étude de cas d’une chorégraphie qui aborde le sujet en réponse à la violence politique. Les trois hypothèses d'Augusto Boal sur les Cops in the Head de sa technique Rainbow of Desire (1995) serviront de triade analytique pour étudier Alibi (2001) de Meg Stuart, une pièce chorégraphique en réponse à la violence désastreuse , à savoir celle du 9 septembre 2001. Les résultats seront analysés à la lumière de trois concepts clés issus de la revue de la littérature: l’indicible, le dissensus et la résonance invisible. Les auteurs en sont Jacques Rancière et Judith Butler.

Andrew Turner
Sous la direction d’Armando Menicacci, en codirection avec Johanna Bienaise
Titre : The Polyvocal Body, the Production of Subjectivity: A Biopolitical Study

Resume: In his studio research, Andrew Turner will make use of sensation-based creation practices intended to encourage the perception of the body as a polyvocal entity. In a polyvocal body, diverse movement impulses and micro-desires emerge locally within a field of sensations, and are allowed to contradict and interfere with each other. In this performance state a porosity appears between conscious and unconscious movement, and the “I” becomes simply one of many voices informing the body’s behaviour. This mode of embodiment, argues the researcher, can be credibly contrasted with the Platonic/Cartesian dualist mode – prevalent in the West – which conceives the body as a closed, reified and objective entity existing in clear subjugation to a mind/spirit. There are therefore ontological, epistemological, and emancipatory bio-political ramifications for this working method. Using a grounded theory approach, this poïetic research creation seeks to develop stable strategies for the emergence of the polyvocal body, both in-studio and onstage.

----------------
Présentation orale des projets de mémoire de maîtrise
Lundi 29 mai 2017
12 h 30
local K-3105
Pavillon de danse de l’UQAM
840 Cherrier (métro Sherbrooke).