22 octobre 2021 | Conférence de Nicole Harbonnier : étude du « terrain fonctionnel »

La professeure Nicole Harbonnier présentera dans le cadre de la 31e Conférence annuelle de l’International Association for Dance and Medicine & Science (IADMS) les résultats du premier volet de sa recherche (supportée par le programme Savoir du CRSH) relative à l’étude du « terrain fonctionnel » qu’elle mène aux côtés de la chargée de cours Geneviève Dussault et de la professeure à l’École supérieure de théâtre Francine Alepin.

Visionnement de la conférence

Information

Vendredi 22 octobre à 12h30
En ligne (en anglais) https://web.cvent.com/event/b90fd008-9105-4c54-8f1f-bcf6595fdc14/summary

Résumé

Nous avons mené une étude sur la notion de « terrain fonctionnel », hypothèse émise par Hubert Godard (1990), selon laquelle il pourrait y avoir deux stratégies perceptivo-motrices pour réagir à la force gravitaire: 1) celle qui s’appuie sur la proprioception, et 2) celle qui utilise la vision et la relation à l’espace. La méthodologie conçue pour cette recherche comprenait quatre situations expérimentales : 1) l’équilibre sur un pied, 2) la marche, 3) le « temps lié » sur le côté et 4) une improvisation dansée. Les trois situations – équilibre, marche et « temps lié » – comportaient deux conditions : 1. yeux fermés sur sol dur, 2. yeux ouverts sur mousse. 76 participants ont participé à cette étude (31 danseurs, 34 adultes non danseurs et 11 enfants de 7à 9 ans). Les participants ont été filmés pendant leurs tâches. Trois experts en analyse du mouvement dansé ont observé les participants à l’aide de la grille Observation-analyse du mouvement (OAM). Sur les 76 participants, 37 ont été identifiés comme 1) « proprioceptifs » (18 adultes non-danseurs, 13 danseurs et 6 enfants), 37 comme 2) « visuels » (14 adultes non-danseurs, 18 danseurs et 5 enfants), et 2 adultes non-danseurs comme équilibrés entre les deux stratégies.

Les observations visuelles les plus significatives pour identifier ces deux groupes

Indices observables« Proprioceptifs »« Visuels »
RegardMobile et/ ou intérieurfonction de support et stable
Brasgravitairesfonction de support et/ou actifs
chronologie du début de la marcheinitiation par le talon, position postérieure du busteinitiation par le déséquilibre avant, position antérieure de la tête et du buste
Engagement du corpsposturalgestuel

La répartition relativement équilibrée entre les deux tendances et entre les danseurs, les non-danseurs et les enfants soutiendrait l’hypothèse selon laquelle la stratégie perceptivomotrice pour se relier à la gravité ne dépendrait pas de l’activité de danse, mais refléterait un mode perceptif personnel privilégié. Plusieurs implications pédagogiques émergent de cette étude et pourraient conduire à des recherches futures : L’identification des indices observables du terrain fonctionnel fournit des outils d’observation utilisables en classe de danse et pourrait aider le professeur de danse à s’adapter à la singularité de chaque danseur. La stratégie perceptivomotrice préférée pourrait représenter un filtre perceptif influençant non seulement notre regard, mais potentiellement nos choix de vocabulaire et notre rapport au monde en général. Une prise de conscience de sa propre stratégie perceptivomotrice pourrait aider le danseur à devenir plus autonome dans son apprentissage, en intégrant, par exemple, l’autre mode perceptif tout en s’appuyant sur son mode perceptif premier.

Tous nos chaleureux remerciements aux étudiants et aux employés de l’UQAM qui ont participé à cette étude menée en 2019-2020.

Département de danse

Le Département de danse de l’UQAM offre un enseignement universitaire qui apporte de nombreux avantages à l’artiste en devenir. Assuré d’une formation rigoureuse au quotidien, il développe tout à la fois technique corporelle et pensée réflexive sur sa profession et ses habiletés

Suivez-nous

Coordonnées

Département de danse
Local K-4210
840, rue Cherrier
Montréal (Québec) H2L 1H6