« Du corps intime au corps social » : pratiques somatiques et pensée critique », un dialogue avec Sylvie Fortin

Le fait d’être présent à son corps, de le percevoir et del’habiter est un facteur essentiel du processus de subjectivation (ou empowerment),c’est-à-dire du processus qui rend possible la capacité d’agir, de sepositionner et de faire des choix selon son libre arbitre et non en fonction d’unenorme ou d’une idéologie extérieure. Les recherches de la professeure Sylvie Fortin valorisent l’apport de l’éducation somatique dans ceprocessus. Prise en compte du corps, humilité, déconstruction des relations depouvoir au cœur même du processus d’apprentissage, vision holistique etnon-dualiste du savoir : son travail offre de nombreux points d’appui pourquestionner et enrichir les pratiques d’éducation permanente.


 La rédaction de cette analyse, pour le Collectif contre les Violences familiales et l’Exclusion (CVFE), a été rendue possible grâce à l’entretien que Sylvie Fortin a accordé à Montréal en octobre 2018 et à la lecture de ses nombreux travaux sur le sujet.

Département de danse

Le Département de danse de l’UQAM offre un enseignement universitaire qui apporte de nombreux avantages à l’artiste en devenir. Assuré d’une formation rigoureuse au quotidien, il développe tout à la fois technique corporelle et pensée réflexive sur sa profession et ses habiletés

Suivez-nous

Coordonnées

Département de danse
Local K-4210
840, rue Cherrier
Montréal (Québec) H2L 1H6