Lundi 2 novembre 2020 | Katya Montaignac rencontre la chorégraphe Rhodnie Désir

Organisé par L’École supérieure de théâtre de l’UQAM, Le Département de danse de l’UQAM et PRint, nous vous invitons à une rencontre virtuelle avec Rhodnie Désir animée par la chargée de cours Katya Montaignac.

Danser : mon corps politique pour 
Lundi 2 novembre 2020 de 12 h 45 à 14 h 30
Évènement en lignehttp://uqam.zoom.us/j/88596807735

Katya Montaignac s’entretiendra avec la danseuse et chorégraphe Rhodnie Désir sur les questions du corps dansant (comme prisme sur le monde, sujet et outil de connaissance), la danse comme vecteur politique et les enjeux décoloniaux liés à la démarche de la créatrice.

Rhodnie Désir cumule plus de 12 ans d’expertise au Canada et à l’international comme chorégraphe, conférencière et stratège en développement d’actions culturelles d’envergure. Portant les valeurs d’équité et d’humanité au cœur de son engagement, elle développe quinze œuvres chorégraphiques (RD créations) et plus de 2200 actions culturelles jeunesse (DÊZAM). Sa signature chorégraphique-documentaire et afro-contemporaine unique la mène à édifier le projet pionnier BOW’T TRAIL dans six pays des Amériques, et à participer à la Programmation Culturelle Francophone des JO2016 (Brésil) de même qu’au Séminaire «Les artistes et la mémoire de l’esclavage: résistance, liberté créatrice et héritages» (UNESCO), pour ne nommer que ceux-là. Lauréate du Grand Prix Lys de la diversité en 2016 et présidente du Montréal, arts interculturels, les Conseils des arts l’interpellent fréquemment comme Jury (CAC, CALQ, CAM). Elle aspire à mettre son savoir au profit d’actions valorisant l’innovation, l’équité, le pouvoir de l’art et la parole citoyenne.

« Peut-être que la création c’est d’accepter qu’à chaque millième de seconde, on peut indéfiniment se re-créer pour mieux composer le monde dans lequel on existe. »

Chacune de mes œuvres est créée et réfléchie de manière à transmettre, réveiller, révéler et rencontrer ces mémoires vives, présentes, anciennes et bien actuelles du monde. Ces actions se concrétisent autant par la médiation culturelle, particulièrement auprès de jeunes, que par la recréation d’œuvres s’appuyant sur des rencontres de rythmiques ancestrales (tambour et voix). – Rhodnie Désir


Département de danse

Le Département de danse de l’UQAM offre un enseignement universitaire qui apporte de nombreux avantages à l’artiste en devenir. Assuré d’une formation rigoureuse au quotidien, il développe tout à la fois technique corporelle et pensée réflexive sur sa profession et ses habiletés

Suivez-nous

Coordonnées

Département de danse
Local K-4210
840, rue Cherrier
Montréal (Québec) H2L 1H6