Sylvie Fortin: Un pas à la fois, mieux vivre grâce à la danse | Programme Audace du FRQSC

Sylvie Fortin co-dirige avec Bonnie Swaine une des 22 équipes Audace subventionné par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC). Le projet Un pas à la fois, mieux vivre grâce à la danse inclus les professeures chercheuses du Département de danse Hélène Duval, Caroline Raymond et Lucie Beaudry.

 

Bonnie Swaine (Université de Montréal), responsable
Lucie Beaudry (Université de Montréal), co-chercheur
Louis Bherer (Université de Montréal), co-chercheur
Hélène Duval
(Université du Québec à Montréal), co-chercheuse
Sylvie Fortin (Université du Québec à Montréal), co-chercheuse
Martin Lemay
(Université du Québec à Montréal), co-chercheur
Patricia Anne McKinley
(Université McGill), co-chercheuse
Caroline Raymond
(Université du Québec à Montréal), co-chercheuse
Guylaine Vaillancourt
(Université Concordia), co-chercheuse

Résumé du projet
En vidéo (5 minutes) 

Par leur travail scénique ou les processus participatifs qu’ils développent avec différentes communautés, les artistes contribuent à un réenchantement du monde que les chercheurs scientifiques, pour leur part, s’efforcent de réinventer par diverses méthodes de recherche quantitatives et qualitatives. Si artistes et chercheurs s’unissent, leurs capacités à être agents transformateurs se démultiplient.Le projet appelle à un croisement et un dépassement des us et coutumes des arts, des sciences humaines et de la santé. La collaboration artistique-scientifique sans précédent qu’il propose vise à générer des changements sociaux positifs. Il regroupe neuf chercheurs de quatre universités avec des profils variés (danse, art thérapie, éducation, kinésiologie, neuropsychologie, réadaptation et sociologie) et le directeur du Centre national de danse thérapie, une division des Grands Ballets Canadiens. Dans le but de déterminer comment des interventions en danse peuvent contribuer à la santé et au mieux-être de personnes d’âges et styles de vie différents, notre équipe propose un déplacement paradigmatique par une méta-étude multicouche. Cette étude d’une durée de 21 mois repose sur sept groupes de recherche qui travaillent déjà, par la danse, avec une diversité de populations : un groupe d’enfants avec des maladies neuromusculaires et un second groupe avec des problèmes de neuro-vision ; un groupe d’adultes en réadaptation physique en clinique externe ; un groupe de femmes avec des problèmes de santé mentale et de toxicomanie ; un groupe d’adultes inactifs sans problèmes de santé particuliers et un second groupe d’adultes atteints de la maladie de Parkinson.À chacune de ces sept études existantes, seront ajoutés des objectifs transversaux communs.

Département de danse

Le Département de danse de l’UQAM offre un enseignement universitaire qui apporte de nombreux avantages à l’artiste en devenir. Assuré d’une formation rigoureuse au quotidien, il développe tout à la fois technique corporelle et pensée réflexive sur sa profession et ses habiletés

Suivez-nous

Coordonnées

Département de danse
Local K-4210
840, rue Cherrier
Montréal (Québec) H2L 1H6