Bannière Faculté des arts Département de danse

Deux prix prestigieux pour CODA de Martine Époque et Denis Poulin

Martine Époque, professeure émérite au Département de danse et Denis Poulin, professeur associé au Département de danse, se sont mérité pour la version stéréoscopique de CODA : le final du Sacre du printemps le Prix 3D Entertainment dans le cadre du Festival international 3D Stéréo Média de Liège et le Prix du jury dans la catégorie Court métrage 3D – animation aux Creative Arts Awards d'Hollywood.

CODA 2014 05 07

 

Epoque.CodaLe 17 décembre 2015, la 3D Guild de Bruxelles remettait pour la première fois ses prix dans le cadre du Festival international 3D Stéréo Média de Liège. C’est la toute récente version stéréoscopique de CODA : le final du Sacre du printemps, film de 10’47’’ de Denis Poulin et Martine Époque, professeurs associés au Département de danse de l’UQAM, qui a remporté celui de la catégorie 3D Entertainment.

La veille, dans le cadre de la conférence professionnelle du Festival 3D Stéréo Média (PCON) qui réunissait une cinquantaine de professionnels spécialistes de la stéréoscopie de l’image, de l’ambiophonie et de la réalité virtuelle (VR), la compagnie belge BARCO avait procédé à une présentation d’extraits de CODA avec leur projecteur stéréoscopique laser de 60 000 lumens pour en tester le rendement avec des images de particules dansantes. Le résultat s’est avéré remarquable.

Epoque.Coda.LumiereLe 27 janvier dernier, CODA a reçu le Prix du jury dans la catégorie Court métrage 3D – animation aux Creative Arts Awards remis à Hollywood. Organisés annuellement par l’Advanced Imaging Society depuis 7 ans, les Creative Arts Awards récompensent des productions qui utilisent notamment la technologie 3D et la réalité virtuelle. Parmi les autres films primés se trouvent Star Wars: The Force Awakens — Disney/Lucasfilm (3D Live Action Feature), Inside Out — Pixar (3D Animated Feature; Stereography Animated), The Martian — Fox (Stereography Live Action), Lava — Pixar/Disney (3D Short Animated).

Ce prix prestigieux est le troisième en 3 mois que reçoit CODA : le final du Sacre du printemps3D depuis sa sortie fin août 2015 puisqu’il se voyait classé en octobre dans les «Best of 2015» du Festival Courant 3D d’Angoulême (France), et qu’il recevait en décembre à Liège (Belgique) le prix 3D Entertainment de la 3D Guild de Bruxelles. De plus, CODA a fait partie de la sélection officielle de l’InterFilmFest de Berlin en décembre et a été présenté au Centre d’arts d’Enghien-les-Bains par Joséphine Derobe le 30 janvier 2016 dans le cadre de l'évènement Paris Image Digital Summit. Il fait également partie de la programmation de la soirée 3D du 38e Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand qui aura lieu du 5 au 13 février prochain.


Coproduit par le LARTech et l’Office national du film du Canada (producteur René Chénier) en collaboration avec la compagnie FAKE Studio (producteur Marc Côté), CODA : le final du Sacre du printemps a bénéficié de subventions de recherche-création du CRSH, d’appui aux arts médiatiques du FRQSC, des équipements de MoCap de l’antenne UQAM d’Hexagram et de dons de particuliers via Indiegogo. Ce sont les pianistes TwinMuse Hourshid et Mehrshid Afrakhteh, étudiantes au DEPA de l’UQAM, qui ont enregistré la version 4 mains/un piano du Sacre du printemps d’Igor Stravinski. La trame sonore complémentaire est l’oeuvre de Benoît Dame. L’infochorégraphie a été montée par Martine Époque et Pierre-Luc Boily. La stéréoscopie, réalisée chez FAKE Studio sous la direction de Marc Côté, a été produite par Maxime Lepage et parachevée par Alain Baril (sur la photo avec Martine Époque et Denis Poulin lors de la Award Ceremony au Théâtre de Liège). Les interprètes qui ont réalisé la capture du mouvement pour faire danser les particules qui les incarnent à l’écran grâce à la maestria de Vincent Fortin sont Brianna Lombardo, Robert Meilleur, Frédérick Gravel et Séverine Lombardo. Ils étaient sous la direction chorégraphique de Martine Époque et Frédérick Gravel.