Bannière Faculté des arts Département de danse

14 novembre 2017 | Le dramaturge Guy Cools de passage au Département de danse

La professeure Danièle Desnoyers recevra le dramaturge en danse Guy Cools dans le cadre du cours Chorégraphie/Rôle interprétation. Il s'entretiendra avec les étudiants sur la manière dont la dramaturgie et le dramaturge peuvent contribuer au processus comme témoins, interlocuteurs et comme éditeurs.

 

CoolsGuyGuy Cools a été, entre autres, directeur de programmation au Centre des Arts Vooruit de Gand, en Belgique, professeur associé à l’institut de recherche Arts in Society, à Tilburg, et professeur invité à la Ghent University. Il a participé à l’élaboration d’une politique culturelle orientée vers la danse, en Flandre. Il a également été curateur d’évènements liés à la danse, et ce, à Francfort, à Düsseldorf, à Venise et à Montréal. En 2002, il quitte le Vooruit pour se consacrer à la dramaturgie de production avec, entre autres, Koen Augustijnen et Lisi Estaràs (Les Ballets C de la B), Sidi Larbi Cherkaoui, Danièle Desnoyers, Akram Khan et Christopher House. Plus récemment, il a développé, avec Lin Snelling et Ginelle Chagnon, des ateliers pour soutenir le processus créatif des chorégraphes.

Il donne régulièrement des conférences et publie en Belgique, au Canada, en Grande-Bretagne, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Grèce. Ses publications les plus récentes incluent In-between Dance Cultures: on the migratory artistic identity of Sidi Larbi Cherkaoui and Akram Khan (Cultures de Danse métissées: sur l’identité artistique migratrice de Sidi Larbi Cherkaoui et Akram Khan) (Valiz, 2015) et Imaginative Bodies, dialogues in performance practices (Corps Imaginatifs, dialogues sur des pratiques de performance) (Valiz, 2016).

Il présentera à Montréal, en collaboration avec la chorégraphe Lin Snelling, le projet REWRITING DISTANCE.
Agora de la danse
16 au 18 novembre
Suite à leur rencontre en 2003, durant l’évènement Vooruit Danse en Avant, présenté par l’Agora de la danse, le dramaturge belge Guy Cools et la chorégraphe canadienne Lin Snelling ont initié ce projet artistique composé d’histoires qui appartiennent aux espaces dans lesquels ils interprètent l’œuvre. Ces contes sont nourris par les collaborateurs au projet et des thématiques qui leur sont propres. À Montréal, ce sont la journaliste et interprète Catherine Lalonde, et le chorégraphe et interprète Peter Trosztmer. Une œuvre vivante tout en improvisation qui fait coexister sur scène paroles, écriture et mouvements où chacun est tour à tour public, témoin et interprète.